un site du département de la moselle

opération récolement fermeture du 12 au 23 mars 2018.

Après trois jours de travaux de rééquipement de tablettes et de rangement en magasin des versements désinfectés en 2017, les équipes ont été affectées au classement de trois versements d’archives de dommages de guerre datant de la Seconde Guerre mondiale dont le tri avait eu lieu dès 1970.

2018 Journées Européennes du Patrimoine

Les Archives à la lampe de poche - Histoire(s) partagée (s) :
Cette année les journées européennes du patrimoine sont placées  sous le thème de « l'art du partage ». A la lueur des lampes-torches, dans le dédale du bâtiment des archives départementales, les visiteurs seront amenés à découvrir tout à la fois les partages qui rassemblent ; comme le partage épicurien autour de la gastronomie ou des fêtes, des valeurs d'entraide ou encore le partage des savoirs ; mais aussi, les partages qui divisent à l'image des partages fonciers et des turpitudes qu'ils peuvent générer. En même temps qu'une déambulation musicale dans des lieux fermés au public le reste de l'année.
Nouveau programme par rapport à 2017 !

Ouverture des portes des AD57 les 14 et 15 septembre 2018 à 20h.
N’oubliez pas votre lampe de poche ou votre lampe frontale !

Exposition : 1918, la Moselle retrouvée...

Les combats cessèrent sur le territoire mosellan après août 1914, qui fut cependant, sur la frontière sud-ouest qui le séparait de la France, au sud de Metz et de Château-Salins, régulièrement bombardé, tandis que la guerre aérienne n’épargnait aucune partie du territoire jusqu’en novembre 1918. Villages, châteaux et églises du Saulnois et du pays de Sarrebourg avaient quant à eux beaucoup souffert de l’offensive de 1914.

À côté des destructions directement dues aux combats, le cantonnement massif des troupes allemandes et l’aménagement des infrastructures défensives (tranchées, chemin de fer, blockhaus) a amené divers types de dégradations, dont les vestiges subsistent encore.

Dès le printemps 1919, l’urgence est à la reconstruction : il faut loger les sinistrés, provisoirement puis définitivement, reconstruire les bâtiments publics et relancer l’économie.

Du 15 sept. 2018 au 28 juin 2019 : aux Archives de la Moselle, à Saint-Julien

Exposition : 1918, la France est de retour

... / FRANKREICH IST ZURÜCK

A partir de la mi-novembre 1918, après plus de 51 mois de guerre, l’armée française occupe l’Alsace-Lorraine afin d’en préparer la réintégration dans le territoire national.
C’est un pays épuisé par les privations matérielles et secoué par les répliques de la révolution allemande que l’administration française reprend en main.

La joie est plus provoquée par le retour de la paix que par l’arrivée de l’armée française, mais elle est réelle dans les premières semaines qui suivent l’armistice du 11 novembre. Puis, le départ massif d’une partie de la population allemande installée en Lorraine, l’imposition de nouvelles normes administratives et linguistiques et l’incertitude des milieux industriels quant aux débouchés de la production mosellane provoquent un début de malaise. Sans oublier la naissance du territoire de la Sarre en 1920.

C’est ce début de l’histoire de la Lorraine mosellane « désannexée » que l’exposition propose de raconter en 12 panneaux bilingues au musée Les Mineurs Wendel et en version française au centre des archives industrielles et techniques de la Moselle. Images du temps, journaux et archives allemandes et françaises illustrent cette page d’histoire locale dans l’histoire nationale et transfrontalière.

Du 15 sept. 2018 au 30 juin 2019 : au Musée Les Mineurs-Wendel, à Petite-Rosselle

Voir le site internet de Petite-Roselle

Du 15 oct. 2018 au 28 juin 2019 : au Centre des archives industrielles et techniques de la Moselle, à Saint-Avold

Consulter la brochure, version française
Die Broschüre, die Version deutsche Sprache nachsehen

Exposition : Habiter l'industrie

De nombreuses cités ouvrières se dressent partout en Moselle, faisant la spécificité de nombreuses villes et bourgs de notre département. Pourquoi ces constructions ?

Le centre des archives industrielles et techniques de la Moselle vous propose, en partenariat avec le musée Les mineurs Wendel, une exposition qui vous permettra de découvrir les raisons du développement de ces quartiers, qu'il s'agisse de loger les ouvriers verriers à Saint-Louis-lès-Bitche, des fameux grands ensembles typiques des Trente Glorieuses, ou encore des expériences de grande ampleur du bassin houiller et des vallées du fer et de la sidérurgie de l'Orne et de la Fensch, sans oublier la cité utopiste de Bataville.

Au-delà de l'urbanisme de ces quartiers d'avant 1918 pour certains, c'est de la vie quotidienne des habitants qu'il s'agit, de celles et ceux qui ont marqué les cités ouvrières de Moselle, et qui les font vivre aujourd'hui encore.

Die industrielle Revolution ist gekennzeichnet durch eine enorme Erhöhung der Produktionsmengen. Diese Fortschritte bedingen den Bau immer größerer Fabrikanlagen, in denen Hunderte, ja Tausende von Arbeitern 2 beschäftigt werden, die in den betroffenen Gebieten oft nicht untergebracht werden können. Die Ansiedlung dieser Fabriken richtet sich im Übrigen nicht nach der Nähe urbaner Zentren, in denen Arbeitskräfte zu finden wären, sondern nach der Lage der notwendigen Transportmittel und dem Vorkommen von Rohstoffen und Energie, so dass es oft zu Fabrikansiedlungen außerhalb der traditionellen Wohnorte kommt. Diese Rahmenbedingungen zwingen die Unternehmer dazu, zusätzlichen Wohnraum anzubieten, der sich in Arbeitersiedlungen konzentriert. Diese Entwicklung beginnt Ende des 18. Jahrhunderts und vollzieht sich bis zur zweiten Hälfte des 20. Jahrhunderts. Diese Bauvorhaben, deren Formen den städtebaulichen Vorstellungen der jeweiligen Zeit entsprechen, bieten Wohnraum für eine Bevölkerung, deren übergroße Mehrheit einer einzigen Tätigkeit nachgeht, so dass Kollektive von sehr einheitlichem Charakter entstehen. Die Moselle verfügt, bedingt durch ihre vielfältige und langjährige Industriegeschichte, über sehr unterschiedliche Formen von Arbeitersiedlungen, deren Entstehung vom Ende des Ancien Régime im 18. Jahrhundert bis zu den von wirtschaftlichem Aufschwung geprägten Jahren 1945-1975 („Trente glorieuses“) reicht, nicht zu vergessen die spezielle Zeit des Anschlusses an Deutschland.

 

Informations pratiques

- du 15 mai 2017 au 23 février 2018 au Centre des archives industrielles et techniques de la Moselle, les mercredis et jeudis de 8 h 30 à 16 h 45, le reste de la semaine sur rendez-vous. Entrée gratuite.

- du 6 mars au 29 juillet 2018 au Musée les mineurs Wendel, du mardi au dimanche de 9 h à 18 h, dernière entrée à 17 h. Exposition gratuite.

logo

Copyright © 2019
Tous droits réservés
Département de la Moselle

1, Rue du Pont Moreau
CS 11096
57036 Metz CEDEX 01

Nous contacter

Archives départementales
1, allée du Château à Saint-Julien-lès-Metz
Tél. : 03.87.78.05.00

Centre des archives industrielles et techniques
Rue du Merle à Saint-Avold
Tél. : 03.87.78.06.78

Suivez l'actualité des Archives en temps réel !

Rejoignez-nous surfacebook-logo

Plan du site - Mentions légales - Gestion des cookies - Foire aux questions